Les réseaux sociaux, addiction numérique

Août 11, 2015
UX-REPUBLIC

Miroir, mon beau miroir, dis-moi combien j’ai de ‘Likes’

Alors que le marché des objets connectés est en pleine effervescence, sans compter la commercialisation récente de l’Apple watch, nous sommes à l’heure actuelle dans un flux constant de connectivité.

Quelle est la première chose que tout internaute, tout âge confondu fait en se levant le matin, c’est balayer son écran pour voir ce qu’il a manqué durant son sommeil. Facebook, Instagram ou encore Snapchat constituent le meilleur amant, celui qui nous susurre des ‘Likes’ en guise de mots doux avant de se coucher et qui nous réveille en douceur à travers la luminosité de l’écran.

image-vitrine

Cette addiction numérique se traduit par plusieurs facteurs

– Question de vie ou de mort au réveil, on doit checker son mobile pour voir nos notifications
– On vient d’arriver en weekend et on a fouillé son sac 3 fois, le chargeur n’y est pas, on se sent TRÈS TRÈS MAL
– J’essaie d’envoyer un message plusieurs fois en Edge mais ça ne fonctionne pas alors on essaie encore pour être sûr
– Là c’est le drame, on a oublié son smartphone, les spasmes commencent, crise d’angoisse en prévision
– L’affichage quotidien de sa vie privée, ah tiens j’ai mangé une pomme aujourd’hui
– En vacances, je demande le wifi du restaurant avant même de regarder le menu
– Allo Houston nous avons un problème, je n’ai plus de batterie ALLO HOUSTONNNNNN

Il faut avouer que très vite sans notre portable, nous nous sentons perdus, comme s’il s’agissait d’un membre de notre corps, une sensation de vide nous envahit.

Découvrez les illustrations de Jean Julien, mettant en scène nos comportements dans toute leur splendeur.

Reseaux sociaux

798-2

Une addiction bénéfique quand on la consomme avec modération

Les réseaux sociaux sont au final comme un gros gâteau au chocolat, une part c’est très bien, cinq c’est mal, il faut en manger avec modération pour en savourer toutes les pépites sinon on finit par en être écœuré, parole de mangeuse de gâteau au chocolat. Le digital est un ami qui vous veut du bien.

Recrutement
Les réseaux sociaux recrutent, nous nous faisons approcher via de nombreuses plateformes. On sort de cette notion de loisir pour aller vers une dimension professionnelle. De plus en plus d’enseignes recherchent des spécialistes du digital pour améliorer leur visibilité en ligne.

Partage
Les réseaux sociaux nous permettent d’échanger de l’information et du contenu, et également de les sauvegarder. Ils ouvrent la porte aux talents au travers de sites de ‘Crowdfunding’, le virtuel devient réel. Notre génération digitale a su aller au delà de la scène virtuelle pour en tirer les meilleurs atouts.

E-réputation
Maitriser son image n’est pas chose aisée, il est difficile aujourd’hui de veiller à son e-réputation. Il est donc important de dissocier vie privée de vie professionnelle afin que cela ne se retourne pas contre vous.

Véhiculer l’information d’une autre façon

Et si on utilisait ces réseaux sociaux à bon escient plutôt que de rester centrer sur son nombril, c’est ce qu’a voulu mettre en exergue le site ‘The Big Ass News : A Huge Platform for Important News’ qui a utilisé un des sujets les plus recherchés sur google, le postérieur de Kim Kardashian, oui oui vous avez bien lu.

Ce site s’est intéressé à comment les internautes peuvent s’intéresser aux sujets d’actualités dans le monde, on a donc des ‘big booty’ et de la géopolitique, au moins on est sûr que les internautes prennent le temps de lire les titres même si c’est en penchant la tête… Le tout renvoyant à des articles issus de la presse internationale.

Pour conclure, je ne jetterai la pierre à personne, car je me suis reconnue dans certains des cas d’addiction cités plus haut et il vaut mieux rire de soi-même.

Il n’y a pas encore d’applications pour le bonheur, alors profitez de cet été pour vous enivrer de la vie et faire une pause dans cette course aux ‘Likes’.

Votre connexion wifi ralentit, votre coeur palpite, et si on prenait un peu de repos face à cette connexion à outrance. À quand pour vous la ‘Digital détox’ ?

Kaouthar ZOUARI – UX-Activist @UX-Republic